lundi 15 novembre 2010

bon 2ème anniversaire mon Audric

mon cher Audric,

bon deuxième anniversaire mon bel ange !!!!
je te souhaite une belle journée parmi tes petits amis et bien entendu, tes parents pensent fort à toi et te font de gros gros bisous d'amour :-)))))
tu le sais, on a besoin te ton aide aujourd'hui et je suis sûr que tout ira bien.
je t'aime mon ange...

samedi 26 décembre 2009

Matilin LESUEUR

France

Parce qu'une vie aussi brève soit elle, laisse son empreinte.
Nous t'aimons Matilin et jamais nous ne t'oublierons.
papa, maman et ta grande soeur Maëlys.

dimanche 15 novembre 2009

bon anni mon Audric

il y a un an jour pour jour j'accouchais de mon bel ange Audric...
aujourd'hui ta soeur est avec nous depuis 1 mois et elle nous ravit tout les jours.
merci mon ange pour ce beau cadeau et encore bon premier anniversaire

samedi 14 novembre 2009

naissance Flora


Le 16 octobre 2009 avec 5 semaines d'avance, ma petite fille espoir est née...

Flora pesa 1kgs960 pour 41 cm. Après 10 jours de néonat, nous l'avons récupéré chez nous et ce n'est que du bonheur.
Déjà bientôt un mois de passé : on n'a rien vu faire, tellement elle est gentille et sage...

lundi 14 septembre 2009

bibette, ma puce espoir



Cela fait bien longtemps que je pensais ajouter un nouveau post à ce blog ...
mais en même temps, j'hesitais et puis ce soir, j'en ai ressenti le besoin !!!!

Comme l'indique le titre, je voudrais parler de ma bibette qui grandit chaque jour un peu plus en moi et remplis de bonheur son papa et sa maman.

Je suis enceinte de 31 sa et je commence petit à petit à croire que bientôt une petite fille viendra agrandir notre famille.

C'est assez dur pour nous mamange de croire que cette fois ci la vie viendra,
assez dur de se réjouir, de faire des projets, d'y croire tout court,
assez dur de le vivre au jour le jour,
assez dur d'en parler avec autrui, car malheureusement, seul d'autres personnes dans notre cas peuvent nous comprendre vraiment.

Mais là, je commence à croire en la Vie, et chaque instant, ma bibette me fait savoir par ses mouvements, ses hoquets, que tout va bien et que cette Vie continue...

Pour nous, cette deuxième grossesse fut l'occasion d'en profiter un max au jour le jour :
-nous suivons des cours d'haptonomie, quelle merveille de pouvoir communiquer avec notre enfant par l'intermédiare de mon ventre, surtout pour le père et quelle joie de voir ce petit être réagir quand on l'appelle et voir une certaine complicité s'installer entre elle et son papa.
- nous avons effectué une écho 3d et là quel émerveillement de voir sa frimousse en relief même avec des mains et des pieds dessus.

Tout ceci nous perment d'avancer chaque jour et de se dire que bientôt elle sera là avec nous et que nous la tiendrons dans nos bras et lui ferons pleins de gros gros bisous.






jeudi 2 avril 2009

Adam

Adam, tu as une place de choix dans nos coeur.
Nous ne t'oublierons jamais
Tes parents, Nathalie et Sébastien.

lundi 30 mars 2009

Olivier

nous t'aimons très fort Olivier
tu restera dans notre cœur a jamais et nous pensons a toi .
maman et papa t'aime xxxx

jeudi 12 mars 2009

L'histoire d'Audric

Je suis tombée enceinte le 27 mars 2008 : une grande joie pour mon mari et moi après 5 ans de vie commune et surtout seulement après 6 mois d'essai. On allait avoir un beau bébé pour Noël, quel beau cadeau !!!
Une grossesse sans problème, jamais eu de nausée pendant les 3 premiers mois, toujours en superbe forme. D'ailleurs tout le monde autour de moi était étonné, moi je trouvais cela normal, je me disais que mon corps acceptait super bien cette grossesse.
Début novembre, je commençais à moins sentir bouger Audric, tout le monde me disais c'est normal, il prend plus de place... on est quand même décendu à l'hôpital pour un contrôle monitoring et la on entend le cœur et aussi une écho, on le voit bouger donc pour nous il bouge moins, c'est normal, on fait avec pour le mois et demi qu'il reste.
Une semaine plus tard ,le mercredi 12 novembre 2008, visite normale avec ma sage-femme (normalement la dernière) et là, quand elle essaye d'entendre les battements, rien. Elle me dit qu'on va faire une écho pour voir mais inconsciemment je pense que je savais déjà qu'il n'était plus là. On s'était encore amusé avec lui la veille et sûrement dans la nuit, son cœur s'est arrêté, bizarrement aussi, j'ai dormi sans me réveiller cette nuit là. Confirmation donc de la sage-femme que notre petit Audric n'était plus. IL s'en est suivi une dure après-midi de pleurs, de prise de sang, d'analyses, d'informations sur les jours suivants avec l'accouchement, oui ou non pour l'autopsie, l'incinération,... Beaucoup d'information pour un moment pareil que l'on ne voudrait pas entendre et pourtant...Dans ce grand malheur, j'ai quand même de la chance d'être avec mon mari, s'est là qu'on se rend compte si le couple est fort ou non et dans notre cas, cela fait beaucoup pour continuer à vivre, aller de l'avant !!!On a été aussi pris en charge par une équipe de sage-femme et une gynéco vraiment compétente et compréhensive.Les 2 jours suivants ont été très dur (on m'avait donné des médicaments pour déclencher l'accouchement le plus naturel possible mais il fallait attendre) : avoir encore mon ventre et savoir qu'il n'y avait plus de vie dedans... je ne voulais pas sortir et ma maison me semblait une prison.
Le vendredi soir, les premières contractions arrivent (là je me dis, ouf, je vais accoucher, une autre étape dans ce deuil pour continuer à avancer, et je suis aussi contente car la gynéco m'avait dit que les médicaments pouvaient marcher ou non et dans le cas du non, il fallait attendre jusqu'à lundi !!!), j'en parle avec mon mari et nous allons à l'hôpital vers 21.00 .
Là encore, je remercie la sage-femme qui m'a pris en charge (à chaque fois que j'y suis allée pour les médicaments et pour mon accouchement, elles étaient toutes prévenues, je n'avais pas besoin de redire mon histoire et cela fait vraiment beaucoup) : elle a tout fait pour que ce moments très dur à vivre se passe bien, pose de morphine quand la douleur devenait trop forte et péridurale quand le col était à 7 cm.(j'avais aussi fait 2 cours de préparations avec sophrologie et je dois dire que cela aussi m'a beaucoup aidée).
Notre petit Audric est arrivé à 5h25 le samedi matin, je l'ai pris dans mes bras, qu'il était beau avec ses 1kgs850, dans son pyjama jaune et son petit bonnet, un moment dur aussi à vivre car on sait qu'il ne bouge pas, qu'on ne l'entendra pas pleurer mais en même temps cruciale pour continuer d'avancer, le fait d'avoir dans notre mémoire cette photo de mon premier enfant.(des photos ont aussi été faite par la sage-femme et là aussi, très important pour moi et aussi pour tout ceux qui ont partagé les 8 mois de ma grossesse et qui n'ont pas pu le voir ; le faire part de décès aussi avec les empreintes de pied et de main).
Avec le recul, pour moi, l'accouchement n'a pas été le plus dur, je l'ai vécu plus comme un soulagement d'avoir pu le voir, de le laissé partir dans le paradis des anges. C'est du moins ce que je me dis pour pourvoir continuer à vivre.
Le plus dur moment dans le cheminement du deuil fut l'incinération : aucun parents n'est prêt pour voir le petit cercueil, pour lui dire "au revoir" une dernière fois et pourtant, la aussi, je trouve qu'il m'a fallu ce cheminement pour continuer à avancer.Aujourd'hui, je suis plus sereine car je sais que je n'ai aucun regret dans tout les choix que l'on a fait.

Il ne se passe pas un jour sans que je pense à mon petit ange, par moment je pleurs et cela fait beaucoup de bien.


Jai écris ce témoignage 15 jours après mon accouchement.
Maintenant, avec le recul, j'ai appris à vivre avec la perte de mon fils, qui sera toujours mon premier enfant même si pour beaucoup, il n'a pas vécu dans ce monde mais pour moi, il a vécu dans mon ventre et beaucoup de personnes ont du mal à comprendre cette douleur et pourquoi on ne s'en remet pas.
Beaucoup m'on dit mais tu es jeune (j'ai 33 ans) tu en referas... peut-être mais ce sera mon deuxième ou ma deuxième et j'aurais toujours ce vide. Quel peur aussi pour une nouvelle grossesse qui malheureusement ne sera plus comme la première, une mort in utero nous fait perdre cette innocence que j'avais pour ma première grossesse. Cela nous fait aussi comprendre la valeur d'une vie et sa fragilité.

mardi 10 mars 2009

Raphaëlle

À notre petite Raphaëlle,
partie beaucoup trop vite,
tu resteras toujours dans notre coeur.
Nous savons qu'un jour nous ferons ta connaissance
et qu'on aura l'éternité pour se découvrir!
Nous t'aimons chère petite fille!
Ton papa, ta maman et tes grandes soeurs